copyright msf caption © Matteo Bianchi Fasani
09 oct 18 11 oct 18

Journée mondiale de la santé mentale : Traiter les personnes souffrant de traumatismes psychologiques

Le mercredi 10 octobre est la Journée mondiale de la santé mentale.

Dans les endroits où Médecins Sans Frontières (MSF) travaille, nous traitons souvent des personnes atteintes de maladie mentale ou confrontées à des situations bouleversantes telles que la violence extrême, les traumatismes, le deuil ou le déplacement.

Le soutien en santé mentale peut être crucial pour aider les personnes à composer avec de telles situations. Les gens cherchent de l'aide pour de nombreuses raisons — la perte d'un enfant dans un tremblement de terre, les traumatismes liés à la violence ou la survie après un dangereux voyage. Nos équipes peuvent fournir un soutien psychosocial et des soins de santé mentale avec des séances de groupe ou des consultations individuelles. Les soins de santé mentale de MSF ont pour objectif premier d'atténuer les symptômes et d'améliorer la capacité des patients à surmonter une période difficile afin qu'ils puissent reprendre une vie normale.

Bangladesh : Traumatismes et résilience des Rohingyas

Il y a un peu plus d'un an, les musulmans rohingyas vivant au Myanmar ont été contraints de fuir après avoir été pris pour cibles dans le cadre d'une campagne orchestrée de violences ethniques brutales. Des centaines de milliers de personnes ont traversé la frontière pour se rendre au Bangladesh, où près d'un million de réfugiés rohingyas sont actuellement confinés dans des camps bondés, le long de la frontière entre les deux pays. Malgré le niveau élevé de traumatismes subis par les Rohingyas au Myanmar, seule une faible proportion de la population du Bangladesh a actuellement accès à des services de santé mentale spécialisés.

En juillet et août 2018, le célèbre photographe Robin Hammond et MSF ont organisé un atelier de six jours dans le camp de réfugiés de Kutupalong, dans le district de Cox's Bazar au Bangladesh; les réfugiés rohingyas étaient encouragés à raconter leurs propres histoires par le biais de la photographie.

Ce reportage photo met en lumière certaines des personnes que nous avons rencontrées et les histoires qu’elles ont racontées.

Reportage photo : Traumatismes et résilience des Rohingyas au Bangladesh (en anglais)

Soins de santé mentale pour les demandeurs d'asile et autres personnes à Nauru

Le 5 octobre 2018, après 11 mois à dispenser des soins de santé mentale à Nauru, Médecins Sans Frontières (MSF) a été informé par le gouvernement que nos services aux habitants, demandeurs d'asile et réfugiés n'étaient « plus nécessaires » et a demandé que nos activités cessent dans les 24 heures. À ce stade, MSF souhaite réaffirmer son engagement à fournir des soins de santé mentale de qualité à toutes les personnes dans le besoin sur l'île. Nous sommes extrêmement préoccupés par cette décision qui peut affecter la santé de nos patients, et nous exhortons les autorités à nous accorder la permission de poursuivre notre travail essentiel.

Soudan du Sud : Des soins de santé mentale pour les enfants soldats démobilisés 

Dans le comté de Yambio, au Soudan du Sud, on procède actuellement à la démobilisation d'enfants soldats ayant été forcés de combattre pendant la longue guerre civile du pays. Ces enfants aimeraient retrouver leur ancienne vie, mais certains ont du mal à vivre avec tout ce qu'ils ont vécu.

MSF gère un programme de soutien en santé mentale pour les aider à surmonter leurs expériences lors de la réintégration de leur communauté.

Soins de santé mentale de MSF : Aider les enfants soldats de Yambio à affronter leur passé et à envisager leur avenir

Violence, disparitions et déplacements : Soins de santé primaire et de santé mentale dispensés par MSF aux survivants, aux migrants et aux familles au Mexique

Le Mexique compte l’un des taux de disparition forcée les plus élevés au monde. Actuellement, plus de 37 000 cas de disparition forcée ont été signalés. Au cours des cinq dernières années, le problème s’est aggravé en raison de l’augmentation de la violence complexe perpétrée par les forces gouvernementales et les groupes criminels. Dans le cadre d’un projet MSF à Reynosa, dans le nord du pays, nos équipes offrent des soins de santé mentale aux familles des personnes disparues et témoignent des conséquences de tels événements sur leur vie.

Soins de santé primaire et de santé mentale de MSF : Soigner les blessures profondes au Mexique (en anglais)

Les migrants qui traversent le Guatemala et se rendent au Mexique ne trouvent aucune garantie de sécurité. 

Alors que le nombre de personnes fuyant la violence et la pauvreté en Amérique centrale augmente, le gouvernement mexicain a fermé la frontière sud du pays, avec le soutien des États-Unis. La surveillance policière et militaire et l'application de la loi —  associées à une corruption généralisée et à des soupçons de collusion avec des cartels et des maras opérant dans les États d'Oaxaca, Veracruz et Tabasco, dans le sud du Mexique — ont engendré une atmosphère de violence mortelle et d’anarchie.

Les équipes de MSF fournissent des soins de santé primaire et des services psychosociaux le long de la route migratoire à travers le Mexique. Elles traitent les patients du refuge pour migrants La 72 à Tenosique, du refuge FM4 à Guadalajara et, par le biais de cliniques mobiles, du refuge Casa del Migrante à Coatzacoalcos. Ces sites constituent des oasis pour les personnes qui entreprennent le dangereux voyage vers le nord. Mais avec l'intensification de la violence à la frontière avec le Guatemala et le long de la route migratoire, il est devenu évident que certains patients ont de plus grands besoins médicaux. Les personnes exposées à une violence extrême — torture, enlèvements, viols, abus psychologiques — ont besoin de soins complets, spécialisés et intégrés. 

Soins de santé primaire et de santé mentale de MSF : Soigner les blessures profondes au Mexique (en anglais)

MSF Impulsion : Prendre soin des soignants — Accès aux soins de santé mentale pour le personnel de MSF

Pour notre propre personnel sur le terrain, travailler dans des environnements très stressants et voir tant de souffrance humaine peuvent faire des ravages.

Dans cet épisode de MSF Impulsion, nous examinons comment nous nous assurons que tous les membres de notre personnel ont accès à des soins de santé mentale et à des consultations psychologiques :

{{{ labels.morehistories }}}