copyright msf caption © Aurelie Baumel/MSF
18 mai 18 18 mai 18

Palestine : Les équipes de MSF travaillent jour et nuit pour soigner les blessés à Gaza

Les équipes de Médecins Sans Frontières (MSF) en Palestine ont fourni des soins chirurgicaux et postopératoires à plus de 800 personnes blessées par balle à Gaza depuis le 1er avril, dont plus de 30 chirurgies le 14 mai après que des balles réelles aient été tirées contre des manifestants à la frontière entre Israël et Gaza.

Nos équipes médicales travaillent jour et nuit pour fournir des soins à des hommes, femmes et enfants et continueront à le faire aussi longtemps que cela sera nécessaire.

Dans l'un des hôpitaux où nous intervenons, la situation de chaos de lundi a provoqué des afflux massifs de blessés qui en quelques heures ont débordé les capacités de prise en charge du personnel médical de l'hôpital. Nos équipes ont dû pratiquer des interventions chirurgicales parfois sur deux ou trois patients dans le même bloc opératoire, et même dans les couloirs.

Depuis avril, les chirurgiens de MSF à Gaza ont fait état de blessures par balle dévastatrices chez des centaines de personnes blessées lors des manifestations des dernières semaines. L'énorme majorité des patients – principalement de jeunes hommes, mais aussi des femmes et des enfants – présente des blessures d'une gravité inhabituelle aux membres inférieurs. Les équipes médicales de MSF constatent notamment un niveau extrême de destruction des tissus et des os, et des orifices de sortie de balles démesurés, qui peuvent avoir la taille d’un poing.

« Chez la moitié des 500 victimes de tirs que nous avons prises en charge dans nos cliniques, la balle a littéralement détruit les tissus après avoir pulvérisé l’os », explique Marie-Elisabeth Ingres, chef de mission de MSF en Palestine. « Ces patients doivent subir des opérations chirurgicales extrêmement complexes, et nombre d’entre eux auront des séquelles à vie ».

Avant les violences de cette semaine et afin de faire face à un afflux massif de patients, MSF avait déjà renforcé son dispositif sur place, augmenté le nombre de lits de ses trois cliniques de soins postopératoires et recruté et formé du personnel médical supplémentaire. MSF a également déployé une équipe de chirurgiens (pour réaliser des chirurgies vasculaires, orthopédiques et reconstructives) et d’anesthésistes, pour opérer ou réopérer les cas les plus graves. Cette équipe travaille actuellement aux côtés du personnel médical palestinien dans les hôpitaux publics d'Al-Shifa et d'Al-Aqsa.

{{{ labels.morehistories }}}