{{ index[0].node.title }}

{{ index[0].node.field_intro_text }}

Coronavirus COVID-19

Les équipes de Médecins Sans Frontières (MSF) répondent à la pandémie de COVID-19 dans le monde.

La pandémie de COVID-19 est une urgence mondiale sans précédent, et les équipes de MSF participent à la riposte dans plus de 70 pays. Nous voyons comment la propagation rapide de la maladie a submergé les systèmes de santé, perturbé les économies et modifié les moyens de subsistance et les modes de vie dans de nombreuses régions du monde.

En date de janvier 2021, la COVID-19 avait fait plus de 1,9 million de morts et contaminé plus de 88 millions de personnes dans le monde selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) (en anglais). 

La riposte de MSF à la COVID-19 repose sur trois principales priorités :

• Aider les autorités à fournir des soins aux patients atteints de COVID-19.

• Protéger les personnes vulnérables qui sont exposées au virus.

• Maintenir le fonctionnement des services médicaux essentiels. 

Dans tous nos projets, les équipes MSF renforcent les mesures de prévention et de contrôle des infections (PCI) afin de protéger les patients et le personnel et d'empêcher la propagation de la COVID-19. Il est crucial d'éviter que les établissements de santé amplifient la pandémie ou soient forcés de fermer leurs portes.

Riposte mondiale de MSF à la pandémie de COVID-19

L'ampleur de la pandémie mondiale reflète le besoin considérable de l'expertise de nos équipes en matière de soins médicaux et de prévention des maladies. MSF a ajouté un soutien COVID-19 dans plusieurs de ses projets existants dans le monde, notamment dans des pays d'Amérique latineau Yémen et en Syrie.

En outre, MSF est intervenue dans des contextes où elle n'œuvre pas traditionnellement, comme en Italie, en France et aux États-Unis.

Que fait MSF?

Protection des personnes vulnérables

La majorité du travail de MSF vise à soutenir les réfugiés, les déplacés et les personnes en déplacement. Nous nous inquiétons de la façon dont les personnes qui se retrouvent dans des environnements précaires seront affectées par la pandémie. Les personnes vivant dans des conditions de surpopulation, dans la rue, dans des camps de fortune ou des logements insalubres présentent souvent des risques accrus de contracter la COVID-19.

Dans les camps de réfugiés, beaucoup de gens sont déjà vulnérables en raison de problèmes de santé et sont exclus des systèmes de santé formels. Nous savons que, pour eux, des mesures telles que la distanciation physique et le lavage des mains peuvent être difficiles, voire impossibles.

Maintien des soins de santé

Pendant la pandémie, les bébés continuent de naître et les gens continuent d'avoir besoin de traitements contre des maladies comme le VIH. Il est essentiel de maintenir l'accès aux soins de santé pour les besoins autres que ceux liés à la COVID-19. Dans d'autres projets à travers le monde, nos équipes veillent à mettre en place des mesures de PCI, à réaliser des dépistages dans les zones de triage, à créer des zones d'isolement et à dispenser une éducation sanitaire au personnel recruté localement et aux communautés.

Protection des travailleurs de la santé

Il est primordial de protéger les travailleurs de la santé contre le virus afin d'assurer la continuité des soins pour les besoins de santé généraux, ainsi que ceux liés à la COVID-19. Cependant, les pénuries mondiales d'équipements de protection individuelle (EPI) représentent une menace importante. Le personnel médical doit avoir accès à l'équipement dont il a besoin pour faire son travail de manière sûre et efficace. En 2020, MSF a demandé que les EPI soient distribués de manière équitable et transparente.

Riposte de MSF à la COVID-19 au Canada

La COVID-19 est une menace sans précédent pour les systèmes de santé mondiaux, y compris dans les pays qui ont traditionnellement des systèmes de santé très fonctionnels.

En mars 2020, le conseil d'administration de MSF Canada a pris la décision exceptionnelle de lancer une intervention opérationnelle ici au pays, en ciblant les communautés les plus vulnérables à la propagation de la COVID-19 et à ses impacts. Ces groupes comprenaient les personnes sans abri, les personnes vivant dans des communautés éloignées et autochtones, les résidants d'établissements de soins de longue durée et les travailleurs médicaux et de première ligne.

La justification d'une intervention MSF reposait sur une analyse des besoins, les lacunes en matière de réponse et la valeur ajoutée unique de MSF, ainsi que la faisabilité. Dans l'esprit de la mission sociale de MSF, toute action au Canada a été conçue pour empêcher l'aggravation des inégalités mondiales, institutionnelles ou sociales.

Notre rôle a été largement consultatif; nous avons partagé des informations basées sur nos expériences de travail dans des contextes d'épidémie tels que le choléra et Ebola. Nos activités COVID-19 au Canada se sont terminées en juillet 2020.

Plaidoyer de MSF : Appels à l'action

Aucun profit ne doit être réalisé sur les médicaments, tests, vaccins ou autres outils existants ou émergents utilisés dans le cadre de la pandémie de COVID-19. Les innovations médicales et les technologies créées avec des fonds publics devraient être accessibles et abordables pour les besoins de santé publique.

En octobre 2020, MSF Canada a remis une pétition comptant plus de 91 000 signatures à la ministre canadienne de la Santé. Nous avons demandé au gouvernement canadien d'agir immédiatement et d'instaurer des garanties qui assureront un accès juste, abordable et équitable aux technologies de la santé développées avec des fonds publics canadiens, y compris toute innovation mise de l'avant pour lutter contre la pandémie de COVID-19.