© Anna Surinyach

Chargé ou chargée des affaires humanitaires

Les chargés des affaires humanitaires aident MSF à faire connaître les conséquences des conflits et de la négligence sur les populations que l'organisation dessert et à défendre les intérêts de ces populations. Ils assurent également le maintien de l'accès à nos patients. Qu'il s'agisse de préparer méticuleusement une stratégie de sensibilisation ou de rédiger des rapports sur l'exclusion de certaines populations des soins médicaux, le rôle d'un chargé des affaires humanitaires est très diversifié.

Responsabilités

En tant que chargé·e des affaires humanitaires pour Médecins Sans Frontières (MSF), vous aiderez MSF à faire connaître les conséquences des conflits et de la négligence sur les communautés avec lesquelles nous travaillons, et à défendre les intérêts de ces populations. Bien que votre base restera probablement la capitale du pays d’intervention, vous vous déplacerez fréquemment vers les projets MSF et serez responsable de la collecte d’informations auprès de diverses parties prenantes, y compris les communautés, les patients, les patientes et le personnel. Vous fournirez des conseils stratégiques sur la meilleure façon pour MSF de faire entendre sa voix et de communiquer ses principes dans le but de fournir des soins médicaux humanitaires essentiels. Vous fournirez également des conseils sur la façon dont MSF fonctionne et communique dans les situations où l’accès aux soins médicaux est menacé pour certaines communautés dans le besoin.

Votre rôle principal sera d’utiliser la composante « témoignage » du mandat de MSF pour défendre les intérêts des personnes avec lesquelles MSF travaille. Pour ce faire, vous recueillerez des témoignages et des histoires et les utiliserez pour documenter l’impact humain des catastrophes et des conflits. Les informations ainsi recueillies seront rassemblées, analysées et utilisées pour rédiger des rapports impartiaux sur un large éventail d’enjeux, dont : l’efficacité de la réponse des organisations humanitaires à une crise, les crimes de guerre commis contre des personnes civiles par des groupes armés ou les violences sexuelles subies par des femmes en raison du manque de sécurité dans les camps pour personnes déplacées.

Qu’il s’agisse de préparer méticuleusement une stratégie de sensibilisation ou de rédiger des rapports sur l’exclusion de certaines personnes aux soins médicaux, le rôle du ou de la chargée des affaires humanitaires est très diversifié.

Exigences

  • Formation universitaire de niveau maîtrise dans un des domaines suivants : anthropologie, sciences sociales ou politiques, droit, études de genre
  • Expérience professionnelle pertinente en collecte de données, recherche qualitative, surveillance des droits de la personne
  • Minimum d’un an d’expérience de plaidoyer humanitaire dans un contexte similaire à celui où MSF travaille (conflits armés, catastrophes, urgences de santé publique ou situations d’exclusion des soins de santé)
  • Bonne compréhension des débats humanitaires actuels et du dilemme ou des compromis qui touchent les interventions humanitaires modernes
  • Excellentes compétences en rédaction, en recherche et en analyse
  • Expérience en gestion de personnel au sein d’une équipe multiculturelle (supervision et formation)
  • Excellente maîtrise de l’anglais et du français (niveau B2) ou d’une autre langue (arabe, espagnol); vous pouvez au besoin consulter la grille d’évaluation.
  • Disponible pour une période pouvant varier de 9 à 12 mois

Atouts

  • Expérience de travail auprès d’organisations non gouvernementales internationales, d’agences des Nations Unies, d’organisations de défense des droits de la personne ou de protection

Compétences de base de MSF

  • Souplesse du comportement : Niveau 2
    • Adapte ses comportements aux besoins de la situation
  • Travail d’équipe et collaboration : Niveau 2
    • Partage des informations et travaille en collaboration avec l’équipe ou d’autres personnes
  • Sens du résultat et de la qualité : Niveau 2
    • Travaille pour atteindre les objectifs, tout en préservant les normes établies
  • Adhésion aux principes de MSF : Niveau 1
    • Démontre une connaissance des principes de MSF, et les accepte
  • Gestion du personnel : Niveau 2
    • Fournit une rétroaction et définit les limites
  • Sensibilisation interculturelle : Niveau 3
    • Démontre une attitude qui favorise l’intégration
  • Gestion du stress : Niveau 2
    • Gère son propre stress
  • Compréhension de l’équité, de la diversité et de l’inclusion (EDI) : Niveau 1
    • Démontre une bonne connaissance des concepts d’EDI et de leur application dans un contexte humanitaire

Pour en savoir plus sur les compétences de base de MSF, cliquez sur ce lien (Lien disponible en anglais seulement).

Vous pouvez également avoir une vue d’ensemble des parcours professionnels typiques à MSF en cliquant ici (Lien disponible en anglais seulement).

Avant de postuler

Lorsque vous réfléchissez à votre aptitude à entreprendre une mission MSF sur le terrain, il est essentiel que vous soyez bien informé au moment de prendre votre décision. Sur le terrain, la charge de travail peut être importante et les conditions de vie sont rudimentaires et ce, dans un environnement qui peut être chaotique et volatile.

Sûreté et sécurité

Étant donné que le mandat principal de MSF est de fournir une assistance médicale aux populations en détresse, le travail peut se dérouler dans un contexte de conflit actif ou dans des environnements post-conflits, dans lesquels existent des risques inhérents, des dangers potentiels et des menaces constantes à la sécurité. MSF reconnaît qu’il est impossible d’exclure tous ces risques, mais elle fait de son mieux en tant qu’organisation pour atténuer et gérer ces risques grâce à des protocoles stricts et complets en matière de sécurité.

Veuillez regarder cette vidéo pour plus d’information à propos de la gestion de la sécurité avec MSF

Les travailleurs de terrain seront pleinement informés des risques associés à une mission éventuelle avant d’accepter un poste en particulier. Une fois sur le terrain, tous les membres du personnel MSF doivent respecter rigoureusement les règles de sécurité; le défaut de s’y conformer peut entraîner un renvoi.

Conditions de travail

Les travailleurs terrain chez Médecins Sans Frontières sont des employés qui reçoivent un salaire et des bénéfices. Voir plus d’informations sur consultez notre FAQ.

MSF privilégie un engagement actif d’au moins 2 ans, pendant lequel les travailleurs terrain réalisent de 2 à 4 mandats. Il y a beaucoup d’opportunités de croissance professionnelle au sein de l’organisation, que ce soit dans des rôles médicaux, non-médicaux ou au niveau de la coordination. Pour plus d’information au sujet de l’apprentissage et du développement, ainsi que des opportunités de carrière chez Médecins Sans Frontières, consultez notre FAQ.

Pour en savoir plus sur le soutien gratuit accordé par MSF aux DIM, dans le cadre du service EPIC, cliquez ici.

Réflexion personnelle

Lorsque vous réfléchissez à votre aptitude à entreprendre une mission MSF sur le terrain, il est essentiel que vous soyez bien informé au moment de prendre votre décision. Sur le terrain, la charge de travail peut être importante et les conditions de vie sont rudimentaires et ce, dans un environnement qui peut être chaotique et volatile.

En dépit de ces défis, des milliers de gens ont travaillé pour MSF au fil des années et ont affirmé que leur expérience sur le terrain avait été très enrichissante, voire déterminante.

Être un travailleur humanitaire MSF signifie faire preuve de solidarité envers les personnes confrontées à des défis médicaux importants dans des contextes de grande vulnérabilité. Votre présence auprès des populations en détresse est un acte profondément humain, qui participe à dire aux populations: « On ne vous oublie pas ».

Répondez à toutes les questions ci-dessous :

*Obligatoire